Suis-je prêt(e) pour le changement? / Am I ready for a change?

(English below)

Le changement est important à notre bonheur. Comme être humain, on a besoin de grandir, d’apprendre et de changer nos habitudes au cours de notre vie. De plus, on adopte parfois de mauvaises habitudes (qui nous font plus de mal que de bien), pour une raison ou une autre et on a éventuellement envie de s’en débarasser. Le changement devient donc nécessaire.

MAIS… on n’est pas toujours prêt(e)! Nous pouvons ressentir beaucoup de pression à changer de la part de notre entourage, de nos professionnels de la santé et des médias sociaux. Parfois, avec toute cette pression, on embarque trop vite dans l’action pour un changement, et on vit un échec.

Selon Prochaska et ses collègues, il existe des stades de changement et il est important de les reconnaître et de les respecter pour éviter de vivre des échecs à répétition.

stades-de-changement-prochaska-et-al.jpg

Les 6 stades de changement

  1. La pré-contemplation. Cette phase se situe avant même de savoir ou de reconnaître qu’un changement serait nécessaire ou nous ferait du bien. C’est un peu la phase du déni.
  2. La contemplation. On a envie de changer, mais on hésite encore car on est attaché à notre mauvaise habitude, le changement nous fait peur ou pour tout autre raison.
  3. La préparation (ou détermination). C’est la phase ou on se prépare à passer à l’action. On est convaincu à 100% que ça vaut la peine et on a envie de passer à l’action. On  lit plus, on modifie notre horaire, on s’entoure de gens qui peuvent nous aider, on réfléchit aux obstacles potentiels pour pouvoir les éliminer, etc. C’est une phase pleine d’espoir et c’est excitant.
  4. L’action. Lorsqu’on commence à réaliser le changement, on est dans l’action. Au début, c’est motivant car c’est nouveau. Mais éventuellement, ça devient un peu plus difficile. On rencontre des défis et des obstacles et soit on rechute, soit on persevère…La plupart du temps, toutefois, on rechute. Car c’est normal de pas réussir la première fois! Le secret du succès, c’est d’apprendre de notre rechute (faire un retour sur ce qui n’a pas fonctionné et ce qui fonctionnait bien) et de recommencer, là où on en est psychologiquement (parfois la contemplation, parfois la préparation et parfois directement dans l’action!).
  5. Le maintien. On peut dire qu’on est dans le maintien quand on est en action depuis au moins 6 mois, mais qu’on doit encore faire des efforts ou y penser. C’est une phase remplie de fierté, mais on est encore à risque de rechute.
  6. La sortie permanente. Lorsqu’on ne pense plus à faire l’action, c’est la sortie permanente. L’habitude est devenue naturelle et rien ne pourrait nous faire reculer en arrière. Ce n’est pas pour tous les changements qu’on se rendra à cette étape.

Pour en savoir plus, c’est par ici.

Ce que j’aime de ce modèle, c’est que c’est rassurant. C’est normal de ne pas réussir chaque changement qu’on tente de faire. C’est normal d’être dans l’action pour un changement, mais dans la phase de contemplation pour un autre. Il est ultra important de respecter le stade dans lequel on se trouve et de choisir les changements pour lesquels on se sent prêt(e) à travailler.

Et vous? Où en êtes-vous dans votre processus de changement par rapport à un objectif que vous vous êtes fixé? Étiez-vous prêt(e) pour le changement que vous avez entrepris en ce début d’année?

Partagez vos expériences, j’aimerais vous entendre…


Change is so important. As a human being we need to grow, learn and change in order to be happy. We also have a need for change because we all fall into bad habits (that harm us more than they help us) and eventually want to get rid of them.

But… we aren’t always ready for change! The pressure to change comes from our family and friends, our health professionals and social media. Sometimes, we give way to all that pressure and decide to make a change before really being ready, which usually leads to an unsuccessful attempt at change.

According to Prochaska and his colleagues, there are different stages of change that are important to understand and respect in order to avoid repeated failed attempts.stages-of-change-prochaska

The 6 Stages of Change

  1. Pre-contemplation. This is the stage where we don’t even recognize that change would be neccessary or would make us happier. It’s very similar to a state of denial.
  2. Contemplation. We realize that we need/want to change, but there is still a sense of hesitation because we’re holding onto the comfort and familiarity of our bad habit, or because we’re scared of change or maybe because we’re not quite convinced that making the change will have a real impact.
  3. Preparation (or determination). This is the phase where we’ve made a decision and are getting ready for change. We read more, talk about our goals to our friends and family, surround ourselves with an appropriate team and think about the potential obstacles in our path (in order to eliminate them to the best of our ability). It’s an exciting phase that’s full of hope and energy.
  4. Action. When we’ve started doing something differently, it means we’re in the action phase. At first it’s exciting and we’re motivated and feeling proud but it will eventually get harder -because change is just that: hard. We hit road bumps and challenges and either we persevere or we relapse. And it’s normal to relapse! The secret to getting through this phase and into the maintenance phase is taking a moment to learn from the setback and jump back in to the cycle wherever we are psychologically (sometimes that’s the contemplation stage, sometimes the preparation phase and sometimes directly back into the action phase!)
  5. Maintenance. We can say we are in the maintenance phase when it’s been in the action phase for at least 6 months, but there’s still some effort going in to maintaining our new habit. It’s a time filled with pride, but we are still at risk of a setback. Just recognizing that we’re still at risk helps reduce the chances we’ll relapse.
  6. Permanent exit. When the change has become truly habit – so much so that we don’t even have to think about it, that’s when we know we’ve exited the change cycle. Keep in mind, however, that some changes will never become truly untouchable habits, and that’s OK.

What I love about this model is that it’s reassuring. We can feel normal that we don’t succeed every time we decide to make a change. And we can feel more comfortable with the fact that we will be in different phases for different changes/goals. It is so important to respect the stage that we are in and choose to work on the changes we are truly ready for.

How about you? Where phase are you in when you think honestly about the habit you’re trying to adopt or quit? Are you ready to make the change that you put on your 2017 Resolutions this year?

I’d love to hear from you if you want to share your experiences in the comments.

Laisser un commentaire