Manger de plus en plus local

manger local

Ces temps-ci, je suis passionnée par l’idée de manger de plus en plus local.

En ce moment, je tente de manger des choses qui sont principalement québécoises, ou du moins, qui sont transformées/préparées par une compagnie québécoise (et le plus possible, sherbrookoise, étant donné que c’est là que j’habite). 

Je me suis dit que de rédiger une liste de bouffe québécoise (et végane) que j’aime bien pourrait vous inspirer aussi à découvrir des produits d’ici.

Bouffe québécoise (et végane)

Tout d’abord, les grains/céréales :

  • du riz de la gaspésie (aussi appelé de l’avoine nue) 
  • du sarrasin et de l’orge
  • des pâtes de la compagnie Alegria
  • de la farine et des flocons d’avoine de la meunerie Milanaise
  • du pain de boulangerie local (à Sherbrooke, il y a Les Vraies Richesses ainsi que la Boulangerie Georges)

Ensuite, les aliments plus riches en protéines :

  • des haricots (ex. haricots noirs, haricots blancs, etc.) de Haribec (disponible sur Maturin.ca)
  • du tofu (j’aime beaucoup SoyXpert et Horium)
  • du beurre de peanut transformé au Québec (à Sherbrooke, on a 1001 noix)
  • des produits de Gusta (basé à Montréal) tel le seitan et les saucisses
  • le tempeh de Noble Bean (aussi basé à Montréal) 
  • la boisson de soya de Natur-a
  • le végé-pâté BioBon
  • Les graines de chanvre ou de caméline
  • (il y a très peu de noix et graines « québécoises » de dispo selon mes recherches)

Il y a aussi les fruits et légumes :

  • des légumes locaux d’un panier bio et local (Equiterre saura vous aider à en trouver un!)
  • des fruits de saison (en septembre il y a pommes, fraises, melons, prunes, cerises de terre, canneberges, et plus)
  • des canneberges séchées
  • voici un calendrier pour connaître la disponibilité des fruits et légumes du Québec

Pour les épices, les huiles et les autre saveurs, il y a :

Cette liste n’est même pas exhaustive donc il existe plein d’autres belles options! D’ailleurs, le site web Les aliments du Québec est un endroit de rêve pour découvrir des aliments d’ici. Une autre belle façon de faire la découverte de produits d’ici est de se promener dans un marché local – il y aura des découvertes, c’est garanti!

Mes réflexions

Au départ, quand j’ai décidé de relever le défi je mange local, je voulais le faire à 100% et éviter de manger tout aliment qui ne vient pas du Québec. Mais j’ai vite remarqué que je n’avais pas envie de tomber dans la rigidité et que je voulais plutôt que ce soit une occasion pour découvrir de nouveaux aliments dans le plaisir et la flexibilité. En fait, c’est une méga belle opportunité de vivre plus en harmonie avec mes valeurs écolo mais aussi de flexibilité et de douceur (via l’auto-compassion quand c’est plus difficile). 

Et vous? Est-ce que manger local vous intéresse? 

Si ça vous intéresse…

Si jamais tout ça vous intéresse, je vous invite à écouter cet épisode du podcast « on s’appelle et on déjeune » sur le sujet. C’est vraiment une belle discussion qui saura vous inspirer à manger de plus en plus local.

Sinon, si vous avez envie de manger plus local mais que vous avez des questions/inquiétudes, je suis dispo pour des rendez-vous en ligne ou en personne et ce, 5 jours/semaine. 


Note: je n’ai aucune affiliation avec les compagnies et entreprises mentionnées dans cet article – ce sont simplement mes découvertes et coups de coeur du moment.

Cora Loomis, diététiste-nutritionniste  –  Sherbrooke, QC  –  819.588.1546

Laisser un commentaire