Pourquoi dire NON aux régimes ?

Les régimes fonctionnent… mais seulement 5% du temps ! Et à l’intérieur de ce taux de réussite, 3 personnes sur 5 vont développer des troubles alimentaires. L’autre 95% de la population qui font un régime amaigrissant vont reprendre le poids perdu (et plus!) à l’intérieur des années qui suivent. Mais, pourquoi? Car les régimes impliquent une restriction et ni notre corps, ni notre tête, aiment cela.Quand le corps est privé de nourriture, il réagit de façon à vous protéger de ce « danger » en réduisant son métabolisme au repos (énergie nécessaire pour  maintenir les fonctions de base de votre corps comme la respiration et la circulation sanguine). Lorsque le métabolisme au repos est au ralenti, vous perdez moins de poids malgré vos efforts car le corps nécessite maintenant moins d’énergie qu’avant pour fonctionner au quotidien. Ce qui suit s’appelle le cycle de la privation (frustration, excès, culpabilité et privation!).

cycle-de-la-privation-cora-loomis-nutritionniste

En bout de ligne, lorsqu’on fait un régime, on finit par manger plus car le corps et la tête réagissent MAL à la restriction.

De plus, à chaque fois que le corps subit une privation, il s’en souvient et aura tendance à conserver un peu plus d’énergie en réserve pour se protéger du prochain régime. En conséquence, son nouveau poids santé sera un peu plus élevé que son poids génétique et naturel de départ. Vaut mieux briser ce cycle maintenant et éviter tout régime futur!

Si vous croyez avoir du poids à perdre, le chemin de l’alimentation intuitive vous amènerait vers votre poids naturel tout en respectant vos papilles gustatives et votre besoin d’avoir du plaisir dans la vie.

Pour de l’aide avec votre cheminement vers un poids naturel sans privation, venez me voir pour du counseling (au centre-ville de Sherbrooke, dans le confort de votre maison, via vidéoconférence ou bien au téléphone). Contactez-moi ou réservez votre rendez-vous en ligne.

One Reply to “Pourquoi dire NON aux régimes ?”

  1. […] ils ne réussisent donc pas à maintenir le rythme de vie que cela leur demande. De plus, le corps réagit mal à la privation car il a un poids naturel à […]

Laisser un commentaire