Que faire avec les « mangeurs difficiles »?

Un des combats ciblés pour le mois de la nutrition cette année est celui qu’on vit à la table, avec nos »mangeurs difficiles ».

Pourquoi, parfois, votre enfant ne veut rien savoir du plat délicieux que vous lui offrez? Et pourquoi il ne veut pas terminer son assiette alors que c’est la « bonne » quantité (et peut-être même la portion qu’il dévorait la semaine dernière)? Les raisons peuvent être nombreuses: un appétit moindre, car il est dans une phase où il grandit moins vite (et a donc besoin de moins d’énergie) ou encore une façon de chercher de l’attention, de réclamer leur indépendance. Pour en savoir plus, cliquez ici (merci à l’équipe de Naître & Grandir pour leurs bonnes suggestions).

Sinon, je vous invite à écouter mon court vidéo sur le sujet avec quelques conseils/pistes de solutions pour faire face à ce problème. Le message clé? Ne pas lutter contre votre enfant! Tenter de garder une ambiance agréable à la table en faisant preuve de lâcher-prise. Vous pourriez lui faire confiance s’il n’a pas faim pour tout son repas car il est beaucoup  plus branché à ses signaux de faim et de satiété que vous le pensez.

Pas facile, je le sais, mais les impacts à long terme de vos interactions à la table sont grands. Un enfant qui a la chance de manger selon son appétit, qui n’apprend pas à percevoir un dessert comme une récompense et qui est invité à déguster de nouveaux aliments sans être obligé de les manger ou de les aimer deviendra un mangeur intuitif. C’est-à-dire? Il saura choisir des aliments qu’il apprécie et qui sont nutritifs, dans la bonne quantité pour ses besoins et sans développer une relation tordue avec la bouffe.  

Pour des conseils très concrets à l’égard d’élever un mangeur intuitif, il y a le livre « Mangez: un jeu d’enfant« * de Guylaine Guevremont. C’est un livre qui vous guidera dans le lâcher-prise nécessaire afin de faire confiance à votre enfant.

Bien sûr, il y a des exceptions. Si votre enfant ne mange littéralement rien ou semble avoir un problème de déglutition ou de mastication ou bien s’il perd du poids, vous devriez consulter un medecin.

Sinon, je vous souhaite : bonne exploration d’une approche beaucoup plus calme pour vos repas en famille! 

 

*lien affilié

Cora Loomis, nutritionniste – Sherbrooke, QC – 819.588.1546

Laisser un commentaire