Une collation santé

Qu’est-ce qui fait qu’une collation peut être considéré « santé »?

Pour moi, la santé passe par plusieurs avenues. Mais, pour parler de collations, j’inclus la santé physique et psychologique. Donc, basé sur ces deux aspects, pour qu’une collation soit santé, je vous propose trois critères à prendre en considération.

Pour être « santé », la collation doit être :
  1. Adaptée à la situation. Si c’est une collation mangée pour faire taire la faim durant les prochaines heures ou pour soutenir une activité physique à venir ou en continu (ex. une randonnée en forêt), la collation doit être nutritive et équilibrée (voir plus bas pour la définition). Toutefois, si c’est une collation pour calmer la faim qui s’est manifestée 30 minutes ou 1 heure avant le prochain repas, on peut se permettre de prendre une collation plus petite, par exemple, un fruit! Donc, posez-vous la question: « est-ce que ma collation a besoin d’être équilibrée ou je peux simplement choisir un petit quelque chose qui me plaît? »
  2. Agréable à manger. La notion de plaisir et de satisfaction est aussi importante aux repas qu’aux collations. Choisir une collation qu’on aime permet de la finir (aussi petite soit-elle) avec une sensation de satisfaction, plutôt qu’une impression de manquer quelque chose. Ce que vous aimez sera différent de ce que j’aime, donc basez vos choix sur vos préférences et non sur les recommandations de collations « santé » que les gens vous font.
  3. Nécessaire. Par « nécessaire », je veux dire prise en présence de la faim. Si vous prenez une collation juste pour grignoter ou pour faire passer votre ennui ou bien pour refouler vos émotions négatives, elle ne sera pas nécessaire. Elle sert à quelque chose (gérer une émotion ou remplir un vide), mais sans être une réponse appropriée. Ça ne veut pas dire non plus qu’on ne peut jamais manger ou grignoter en absence de la faim. Ça sera à vous de trouver la fréquence et les raisons avec lesquelles vous êtes à l’aise.

Est-ce que les collations sont nécessaires?

Non! Si vous n’avez pas faim entre les repas, ne vous forcez surtout pas! Ceci dit, des collations peuvent vous permettre de patienter jusqu’au prochain repas sans y arriver avec une faim de loup, ce qu’on ne veut pas car c’est dans ces moments qu’on dépasse notre appétit réel.

Si vous avez faim, même seulement 30 minutes avant le repas, vaut mieux prendre un petit quelque chose au lieu d’arriver au repas avec une faim exagérée. Les collations peuvent faire partie d’un rythme alimentaire sain mais ne sont pas obligatoires. Posez-vous la question « ai-je besoin d’une collation? » et faites confiance à la réponse que votre corps vous envoie.

Si jamais vous avez de la difficulté à vous brancher sur vos signaux internes de faim et de satiété (les messages que votre corps vous envoie), il me fera plaisir de vous accompagner en bureau ou via vidéoconférence pour du counseling nutritionnel.

Qu’est-ce que ça signifie une collation « nutritive et équilibrée »?

Lorsque je décris une collation comme étant nutritive et équilibrée, je parle d’une collation qui contient glucides et protéines et qui a un aspect de « fraîcheur » (c’est-à-dire le moins transformé possible!). Pour aller dans le plus pratico-pratique possible, voici quelques exemples.

IDÉES de collations équilibrées
  • Les boules d’énergie. Cliquez ici et ici pour mes deux recettes préférées. Les boules d’énergie sont particulièrement idéales pour le plein air car elles sont riches en glucides, tout en étant une source de protéines!
  • Une barre tendre qui est à la fois source de protéines et de fibres (et pas trop sucrée) – 1 barre doit avoir au moins 4 g de protéines, 2 g de fibres et max 10 g de sucre. Vous pouvez aussi faire vous-mêmes des barres tendres. Par exemple, il y a cette recette que j’aime beaucoup et celui-ci qui est tout simple et ultra ajustable selon vos goûts et préférences.
  • Une poignée de noix avec des fruits secs. Mes combos coups de coeur sont AMANDES & BLEUETS, PISTACHES & CANNEBERGES ou bien NOIX DE CAJOU & CERISES.
  • Une pomme avec du beurre d’arachide ou du beurre d’amande (100% naturel idéalement).
  • Une poignée de noix, graines, fruits secs et pépites de chocolat (une classique!).
  • Une poignée de noix avec un fruit frais.
  • Un smoothie (avec une base de lait de soya).
  • Un muffin fait maison (contenant de la farine de grains entiers et/ou de l’avoine ainsi que des noix et/ou graines). Je vous suggère ma recette de muffins aux bleuets et bananes car elle est délicieuse!

Si vous avez d’autres idées de collations nutritives ou des recettes à me partager, je serai ravie de vous lire.

Cora Loomis, nutritionniste – Sherbrooke, QC – 819.588.1546

 

Laisser un commentaire